Rue du Cambout

Cette rue allant de la rue de la Gendarmerie à celle de la haute Seille, avait été créée en 1731.

Son nom lui avait été donné en reconnaissance de la générosité de l'évêque du Cambout de Coislin qui avait fait construire la caserne Coislin.

La porte de l'ancien hôpital Saint Jacques réuni en 1727 à l'hôpital Saint Nicolas, se trouvait vis à vis de la rue du Cambout.

Les maisons de cette rue, anciennement le Champ à Seille, étaient construites sur arcades voutées.

François Catelot, propriétaire d'une maison attenante à l'hôtellerie du cheval blanc, au bout de la rue du Cambout, désirait au printemps 1737 reconstruire la façade sa maison. Son ancienne façade était soutenue par deux traverses en chêne, le bois étant fort vieux.

Le 11 octobre 1839 un violent incendie avait détruit un bâtiment de cette rue. Celui-ci fut remplacé par une filature, une scierie et des bains.

La grange du Champ à Seille datant du XVème siècle, crénelée comme celle de la rue Chaplerue, était située dans la rue du Cambout. A côté de cette grange se trouvait la ruelle de la xippe . La grange fut démolie en 1885 pour être remplacée par une école municipale.

Les magasins de grains de la maison Simon Louis de la rue d'Asfeld donnaient dans cette rue vis à vis la ruelle.

Les commerces en 1936

N° 3 ferblantier - plombier, n° 7 horloger, n° 9 relieur, n° 13 ferblantier, laiterie, n° 19 école Saint Martin, n° 21 graines, n° 27 vulcanisation, n° 29 entrepreneur de peintures, n° 31 tribunal militaire.

  • PT-5cambout1928_-_10-900x675.jpg
  • PT-27cambout1928_-_7-900x675.jpg
  • PT-27cambout1930_-_8-900x675.jpg





Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter