Rue des trois boulangers

Cette petite rue communique de l'ancienne rue de la Crête (rue Dupont des Loges) avec la rue Saint Gengoulf.

Au XVème siècle elle s'appelait grandrue des boulangers.

Vers 1660 la maison de la propagation de la foi des hommes avait été établie entre les prisons royales et une maison appartenant au chapitre de la cathédrale. Créée sous le patronage de Saint François de Sales pour donner un refuge aux hommes nouvellement convertis, la maison appartenant à Charles Guichard l'aman (notaire) avait été achetée le 5 août 1677.

En 1720 le quart d'une maison avait été achetée pour la réunir à la maison de la propagation de la foi, puis en 1731 la reconstruction de cette maison avait été entreprise.

En 1699 la ville avait acheté une maison de la rue pour y établir les nouvelles prisons.

Le 12 juillet 1735 il avait été envisagé d'établir une fontaine publique près de la prison royale édifiée contre le mur de la prison. Elle serait de forme semi-octogonale à l'angle de la prison sur la rue neuve de Saint Gengoulf avec saillie sur la rue des trois boulangers. Elle comporterait un réservoir d'environ 75 hottes d'eau pour fournir le public, tout en ménageant les eaux de source de la ville. La fontaine en angle ne gênerait pas l'abord de la rue neuve, cet endroit étant très large.

La rue en 1936

Au n° 5 antiquités, n° 7bis ferblantier-plombier, n° 4 commissariat central, n° 6 coopérateurs de Lorraine.
PT-3boulanger_-_3-900x675.jpg




Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter