Rue des Murs

La rue des Murs communiquait de la rue Fournirue à la rue de la Glacière (ancienne rue des Cloutiers). Par deux escaliers elle rejoignait la rue Saulnerie. Cette rue longeait les murs de la première muraille sous le nom de rue sur les Murs. Touchant aux murs de la deuxième enceinte, elle était aussi connue sous le nom de rue aux Murs. Actuellement il ne reste plus que le nom de rue des Murs.

Au XIIIème siècle une maison était citée être située sur le mur.

Le jour de Saint André l'apôtre, en 1301, l'abbé de Saint Vincent avait acensé une vigne au chirurgien Courtois qui habitait sur les murs.

Au XIVème ou XVème siècle la chapelle de Saint Jude et Saint Simon était citée sur les murs près du petit couvent des Béguines. Celles-ci aussi appelées Pucelles, avaient été bénéficiaires d'un bail sur les murs. S'occupant des malades elles avaient disparu vers le XVIème siècle.

La fête de Saint Simon et de Saint Jude tombait le 28 octobre, mais se fêtait en décembre dans la chapelle des Béguines. En voici la raison : en 1402 une bataille avait eu lieu entre des seigneurs près de Ville-sur-Yron, la veille de la fête de Saint Jude et de Saint Simon. Le sieur Collard de Marcey avait été tué et Pierre de Gournais fait prisonnier était mort la même année en décembre.

Jacques Poupart était chapelain en 1458 de la chapelle dessus le mur.

Les prêts sur gages étaient faits par des Lombards qui bénéficiaires du bail sur le murs, étaient redevables à la ville de 200 florins d'or chaque année. La monnaie était fabriquée à cet endroit. Le profit des Lombards était destiné à l'entretien des murailles.

Le 1er janvier 1435 l'hôtel de la monnaie de la rue des Murs avait été transféré derrière l'église Saint Simplice.

En 1495 quatre maisons situées sur le mur, proches des Cordeliers, s'étaient écroulées dans la rue Saulnerie. Dans les fondations se trouvaient de grosses pierres plates avec des gravures d'hommes et de femmes ainsi que des inscriptions romaines.

Vers 1560 les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem installés près de la poterne du moyen pont, avaient laissé leur bâtiment aux religieuses de Sainte Marie. Ils avaient été relogés dans une maison sur les Murs qui avait pris le nom d'hôtel de Malte. De plus leur avait été donnée la chapelle Saint Genest en Jurue.

Vers 1580 une maison possédant un étal (étalage) avec une voûte sur le mur se trouvait dans la rue des Murs, derrière les Cordeliers.

Au début du XVIIème siècle un fondeur en cuivre était établi dans la rue et un secrétaire du Roi, conseiller du maitre échevin de Metz, habitait une maison sise sur le Mur.

En 1876 plusieurs maisons de la rue des Murs avaient été mises en vente à des prix très bas.

En mai 1905 après un important éboulement, le conseil municipal avait voté un crédit pour la construction d'une passerelle provisoire dans cette rue.

Année 1913Commerces en 1936

N° 1 café méridional, n° 27/29 garderie (crèche) n° 39 fabricants de chaussures.


Agrandir le plan



Agrandir le plan



Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter