Rue Cour de Ranzières

Cette rue partant de la rue des Bons Enfants et aboutissant à la Fournirue a laissé la place au centre commercial Saint Jacques.

La rue des Bons Enfants prenant dans le haut de la rue Tête d'Or, se continuant par la rue Cour de Ranzières qui aboutissait au bas de Fournirue, servaient de raccourci entre ces deux rues commerçantes.

Cette rue avait été également connue sous le nom de rue des Taillandiers, en raison des artisans fabricants d'instruments agricoles travaillant dans ce quartier. En 1817 monsieur Antoine, imprimeur habitait au n° 2 de la rue des Taillandiers.

Cette cour de Ranzières appartenait autrefois à l'une des plus anciennes familles nobles de Metz, déjà citée dans un acte de 1250.

En 1353 Hugues de Ranzieres ayant emprunté une certaine somme, avait donné pour caution son frère Ferry de Ranzières sieur de Chambley, et Geoffroy de Ranzieres son fils.

En 1569 une maison avec grange située en la cour de Ranzières appartenait au chapitre de la cathédrale.

En 1665 une maison situé au dessus du puits de la cour de Ranzieres était la demeure d'un monteur d'arquebuses.

En 1669 une maison sise au haut de la cour de Ranzières avec une grange à l'arrière, avait son issue sur la cour Becourt dite aussi Gobelcourt.

Françoise Bancelin possédait en 1735 une maison avec cour et jardin ainsi qu'un passage allant à la place Saint Jacques.

La cour de Ranzieres au XVIIIème siècle dépendait de la paroisse Saint Simplice.


Année 1936
N° 7 imprimerie, n° 2/4 chaussures, n° 6 anciens combattants d'Alsace-Lorraine, section de Metz.
année 1916 année 1920 année 1897 année 1895 année 1928

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter