Poème pour la fête du Sablon

Guy Marcot nous a dédié un poème sur les manèges de la fête sablonnaise

manège sur la place Saint Livier

En mémoire de la fête au Sablon:

Tourne,tourne, petit manège

Infatigable dans ta ronde enfantine.

Sous ton habit de lumière,

Ta charpente de bois si frêle

Résonne de ta ritournelle.

Badauds,capitaines et bateaux,

Tu les entraines sur tes flots.

Cochons,coqs,chevaux,

Tu les enrobes de ton pompon.

Vélos,voitures,motos,

Tu les enjolives de tes flonflons.

Tu rayonnes,tu illumines,

Tu nous entraines,nous piétines;

Tu es grand petit manège.

Parents,enfants, fini tristesse.

Ne t'en vas pas, petit manège

Tant de liesse,de joie disparaissent.

Et pourtant... À bientôt,

à nos prochains émois !

Merci Guy pour cette délicate attention

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter