Place Saint Simplice

Cette place communique de la place Saint Louis avec les rues du Change, Tête d'Or, de la Monnaie, et Haute Seille, (auparavant au pont d'Iéna sur la Seille, comblée pour devenir la rue Haute Seille). Elle avait pris en 1808 le nom de place Friedland et rappelle actuellement l'ancienne église Saint Simplice.
collection D. Mahut

En 1435 la ville avait acheté à Jacquemin, sergent des treize, et à Odeliatte sa femme, la maison située derrière l'église Saint Simplice devenue par la suite l'hôtel de la monnaie.

L'église Saint Simplice

Le portail faisait face à la rue neuve Saint Louis, actuelle rue Tête d'Or. Elle était longue de 65 mètres pour une largeur de 21 mètres. La nef avait sept travées et quatorze piliers.

Nicolas de Gournais était en 1562 échevin de l'église.

La corporation des savetiers et les tanneurs y célébraient chaque année la fête de leur patron.

Pendant une trentaine d'année, à la fin du XVIIème siècle plusieurs préposés étaient chargés de chasser les mendiants qui s'introduisaient dans cette église.

L'église avait été supprimée en 1791 et les cloches des églises y avaient été déposées.

La ville avait acheté en l'an IV l'église et le cimetière pour y établir une halle aux blés.

L'église avait été démolie en 1806 pour l'agrandissement de la place Saint Louis et l'ouverture d'une communication entre cette place et la rue Mazelle.

Le presbytère

La maison curiale séparée de l'église par un porche occupait l'emplacement des maisons faisant l'angle entre la rue du Change et la place. Le presbytère et la maison contigüe avaient été reconstruits en 1752. Le presbytère avait été vendu en l'an IV au citoyen Genot huissier qui l'avait rétrocédé à François Louis juge de paix à Augny.

Le cimetière et la chapelle

Le cimetière possédait un orme sous lequel était exposé chaque année la chasse de Saint Etienne. Une halle au blé avait été établie de 1806 à 1819 à l'emplacement du cimetière.

Une ancienne chapelle dite des morts, située dans le cimetière avait été rachetée par Monseigneur Coislin qui y avait érigé en 1730 un corps de logis pour les pauvres clercs.

Dans cette maison appelée le Petit Séminaire, en 1747 une école tenue par cinq frères de la doctrine chrétienne, avait été créée et fermée à la révolution, le bâtiment étant vendu au sieur Germain.

Après la révolution

La place Saint Simplice avait été créée vers 1809 sur l'emplacement de l'église et du cimetière, aboutissant à la rue de la Monnaie qui auparavant passait devant les maisons situées au fond de la nouvelle place, puis longeait l'église pour aboutir à la place Saint Louis.

La place avait été mise en communication avec la rue de la Grande Armée en 1806 par la construction du pont d'Iéna. Auparavant il n'y avait qu'un passage par le Poncé et la rue de la Monnaie.

En 1810 une colonne triangulaire surmontée d'une victoire avec une fontaine dans le socle, avait été érigée sur la place en mémoire de la victoire de Friedland.

Collection D. Mahut

Année 1936

N° 12 pharmacie normale Masius, Sibille marchand de chapeaux, n° 14 café du comptoir parisien, bureau renseignements marine nationale, n° 14bis hôtel de Lorraine Hazard, n° 16 société d'importation des cafés saint Louis, n° 18/20 fers et métaux, n° 24 pneumatiques, n° 26 épicerie, n° 28 cordonnier, n° 30 brasserie de la bourse.
Année 1913 année 1926 année 1928 année 1926 année 1927 année 1913 année 1949 année 1965 année 1923


Agrandir le plan



Agrandir le plan



Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter