Place Mazelle

En 1429 la porte à Mazelle située proche des tours des revendeurs, des cloutiers et des épingliers, avait été refaite.

Le bourg de Mazelle avait été détruit lors du siège de 1444.

En 1466 plusieurs jardins et vignes situés près de la porte Mazelle avaient été détruits.

Un acte de 1587 mentionnait les fossés du faubourg Sainte Elisabeth, proches de la porte Mazelle entre le pont à Loup et le grand chemin.

Le pont des Arènes à droite de la porte Mazelle avait été réparé en 1726, un quatrième pilier y ayant été rajouté. Ce pont pour piétons faisait communiquer les portes Saint Thiébault et Mazelle. L’écluse fermée retenait l’eau de la Seille qui inondait les terrains entre les deux portes. Cette écluse avait été rehaussée augmentant ainsi l'inondation pour la défense de la ville.

Avant 1730 un marché aux bestiaux se tenait sur la petite place au-dessus du moulin de la Haute Seille.

Lors de la construction en 1736 de la Redoute à gauche de la porte Mazelle permettant l’ouverture de l'écluse et le pont des Arènes, les fondations de l'amphithéâtre romain avaient été découvertes. La fortification à droite de la porte avait détruit beaucoup d'habitations et de jardins.

Entre les portes Mazelle et Saint Thiebault une promenade dite Champ Emmery avait été établie en 1737.

Jusqu’en 1739 la place Mazelle n’existait pas. Le château de la porte Mazelle avec deux tours et une poterne était à l’extrémité de la rue Mazelle sur une plate forme fortifiée soutenue par des contreforts. Le mur d’enceinte partait de cette porte passant devant les maisons de la place et fermait la rue Vigne Saint Avold. L’écluse protégée par deux tours dont l’une se nommait dessus les moulins de la haute Seille, barrait la Seille un peu en dessous de l’abreuvoir de la place.

L’ancien château de la porte Mazelle avait été démoli en 1740. Près de l'ancienne porte une écluse avait été créée pour retenir l'eau de la Seille et inonder toute la plaine. Un bâtiment pour le gardien des écluses avait été construit par la ville à l'extrémité de la rue Mazelle.

A cette date la place Mazelle avait été créée sur un ouvrage dépendant de l'ancienne fortification, ainsi que sur un jardin appartenant à l'hôpital Saint Nicolas. Le cul de sac formé par les remparts et les anciens murs de la ville avait été ouvert sur la nouvelle place sur laquelle avaient été construites des maisons.

Les écluses de la Seille avaient été avancées jusqu'au nouveau mur d'enceinte et un nouveau pont de pierre avait été créé pour communiquer avec la rue d'Asfeld.

En 1740 une nouvelle porte en arc de triomphe, surmontée d'une corniche avec fronton aux armes de France et de la ville, garnie d'un soleil avec cornes d'abondance avait été construite. Un pont-levis, une barrière et trois fossés avec remparts complétaient la fortification.

Un grand débordement ayant envahi les parties basses de la ville où l'eau atteignait 5,33 mètres à la Grève, la nouvelle porte avait été rehaussée pour empêcher les eaux de la Seille de pénétrer dans la ville.

Les ouvrages extérieurs n'avaient été faits que dix ans après le terrassement des remparts et les parapets achevés plus tard.

Avant la création de l'abattoir de Chambière le marché aux bestiaux se tenait sur la place Mazelle.

Le 10 février 1850 une cavalcade dite le Graoully avait été organisée par monsieur Dambour, graveur, monsieur Pantz ayant construit un Graoully à l’aspect terrible qu’il avait placé sur un char. Des cavaliers avec des vêtements antiques représentaient les paraiges et magistrats. Une quête faite au profit des pauvres avait débuté avant les festivités, la place Mazelle servant de théâtre pour la représentation de la légende du Graoully.

La porte Mazelle construite en 1740 avait été démolie entre 1894 et 1906 et le passage élargi à travers les fossés qui avaient été comblés. Plus de détails sur le démantèlement de la porte Mazelle.

En 1929 la foire exposition de Metz avait été installée en partie place Mazelle.
foire expo1929 - 1.jpg

Année 1936
au n° 51b était situé le café "Ville de Saverne", n° 53 marchand de chevaux, n° 42 vins en gros, n° 44 charcutier, n° 46 café de la porte Mazelle.

En 2009 travaux pour créer un bassin de rétention des eaux sous la place et transformation complète des lieux.


La place Mazelle avant la transformation.



Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter