La gare de triage


  • Le 31 octobre 1995 vers 11 heures du matin, une fuite de produit toxique provenant d'un fût placé dans un wagon, avait été détectée à la gare de triage. Pour des raisons de sécurité le wagon avait été déplacé de la gare du Sablon à celle de Woippy.
  • Le 27 août 1996, un wagon de propylène (47 tonnes) avait déraillé près du pont Franiatte. Le transvasement s'avérant très dangereux, un millier d'habitants des alentours avait été évacué et avait passé la nuit à l'hôtel ou dans un train couchettes. Finalement au matin, le transvasement fait sans incident, tout était rentré dans l'ordre.


  • Une semaine plus tard le 3 septembre, importante fuite d'acide chlorhydrique d'un wagon qui en contenait 55 tonnes. Une déchirure de quelques centimètres dans la partie supérieure du wagon avait été colmatée en 1/2 heure par les pompiers.
  • Le 1er janvier, l'année 1997 avait mal commencé, avec la détection d'une fuite dans un wagon à la gare de triage, aussitôt mis en quarantaine.


  • Le 5 avril 1997, déraillement de deux wagons transportant des voitures, à la gare de triage.
  • Le 19 janvier 1998, lors des travaux de construction d'immeubles rue de la Marne, il avait été mis à jour une canalisation en forme de U renversé mesurant à la base 65/70 cm et en hauteur 80/90 cm. Ne comportant pas de mortier romain, la date probable de construction avec des traces de goudron, semblait être la fin du XIXème ou début du XXème siècle.



  • Information : la gare de triage formait 301 trains par semaine soit environ 3.300 wagons. A toute heure du jour et de la nuit, 7 jours sur 7, elle composait de nouvelles rames. Ainsi le 23 janvier 1998 elle avait traité 724 wagons transportant plus de 35.000 tonnes de marchandises.
  • Le 19 juillet 1998, un wagon citerne avait été mis en quarantaine sur une voie d'isolement, suite à une légère fuite.
  • Le 27 janvier 2000, une légère fuite d'ammoniaque détectée sur un wagon, avait retardé la circulation des trains pendant une heure.
  • Le 23 mars 2000, fuite d'acide d'un conteneur d'une contenance de 200 litres, qui était éventré à l'intérieur d'un wagon.


  • Le 23 janvier 2001, douze voitures chargées sur un wagon, avaient été détruites par un incendie à la gare de triage. 120 trains avaient été retardés suite à cet incendie.
  • Fret ferroviaire : en juin 2001, le point de Metz sablon "HUB" créé en 1992, avait vu passer le millionième train de l'axe Benelux-Italie. 225 trains étaient traités par semaine.
  • Le 25 juillet 2001, une fuite de styrène sur un wagon. 26m3 avaient été transbordés le lendemain.
  • Le 26 septembre 2001, nouvelle fuite de styrène sur un wagon. Lors du transbordement prévu le lendemain, la circulation des voitures était interdite sur la rue longeant la voie.
  • Le 10 novembre 2001, nouvelle fuite sur un wagon, cette fois une fuite de gaz.

  • Le 6 janvier 2002 la gare de triage avait frôlé la catastrophe, un jeune homme de 18 ans ayant pris les commandes d'une locomotive qui tournait au ralenti. Après avoir roulé 400 mètres, la locomotive avait déraillé et heurté un poteau faisant chuter les câbles d'alimentation. La circulation ferroviaire avait été perturbée toute la journée.
  • Le 15 avril 2003, un wagon citerne de 24 tonnes d'acétate d'éthyle, qui présentait une légère fuite, avait été transvasé dans un camion.

  • En juillet 2005 un nouveau poste d'aiguillage informatique était en période d'essai à la gare de triage et devait entrer en service au mois d'octobre suivant. Il devait remplacer deux postes électromécaniques datant de 1912.


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter