Aqueducs romains

L'aqueduc de Gorze à Metz.
Pour alimenter en eau la ville de Divodorum (Metz) l'eau de la source de Gorze conduite dans un aqueduc passait approximativement rue du 20ème corps, sur le territoire du Sablon.

Des arches et des bassins situés entre Ars et Jouy aux Arches, il reste ces impressionnants vestiges.

Les eaux captées à Gorze, arrivaient par un réseau souterrain jusqu'à l'entrée actuelle d'Ars sur Moselle. Quelques vestiges de ce souterrain sont visibles sur la route menant à Gorze.
Vue d'ensemble



Les vestiges, sur la route de Novéant entre Ancy et Ars sur Moselle.

La canalisation arrivait dans un bassin qui s'est probablement enfoncée suite à un glissement de terrain.





La journée du patrimoine a été l'occasion d'une rencontre entre le public et un professeur d'archéologie, Claude Lefebvre, dont les explications ont été écoutées par des personnes très attentives.
Le public présent


Pour franchir la Moselle l'aqueduc était construit sur un pont comportant environ une centaine d'arches et long de plus d'un kilomètre. Les vestiges parvenus jusqu'à nous, sont au nombre de moins d'une dizaine d'arches très abimées sur la route d'Ars, une quinzaine à Jouy aux Arches beaucoup mieux conservées puisque restaurées.

Les arches sur la route d'Ars
Vue d'avion, année 2000
Route d'Ars Route d'Ars
Route d'Ars Route d'Ars



Les arches à Jouy , mais aussi une très belle représentation fleurie.
Vue d'avion, année 2000



Les arches de Jouy vues depuis le bord de la Moselle



A partir du bassin de Jouy de forme ronde, la canalisation souterraine prenait la direction de Metz.
Protégé par un bâtiment et une rotonde en bois, le bassin n'est visible que derrière une vitre.
Le bassin est protégé par cette construction en bois
Poursuite de la visite Venant des arches double canalisation vers le bassin
Bassin de décantation A partir du bassin, canalisation vers Metz




D'autres acqueducs

  • Les deux aqueducs de Barbegal étaient situés entre les Baux de Provence et Arles. Ces deux aqueducs transportant les eaux recueillis à Eygalières, alimentaient l'un la ville d'Arles, l'autre une meunerie. Cette meunerie située sur le flanc de la colline recevait l'eau de chute en chute sur plusieurs roues à aube.





Les vestiges de la meunerie sur le flanc de la colline

  • Le pont du Gard amenait les eaux captés près d'Uzès, pour alimenter la ville de Nîmes. A l'étage inférieur 6 arches, à l'étage du milieu en retrait 11 arches et à l'étage supérieur également en retrait 35 arches, qui supportaient le canal transportant l'eau. Ce canal était recouvert de dalles.

A la date de la photo au milieu des années 1970, l'on pouvait traverser la rivière en passant à l'intérieur du canal, mais aussi pour les plus courageux en marchant sur les dalles qui couvraient le canal. Le pont du Gard

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter