L’ancien Presbytère

En 1855 la commune payait 400 francs de location, pour le logement du Curé qui était domicilié dans la maison Cor. Cette somme pouvait être employée au remboursement d'un emprunt, si la commune achetait une maison à transformer en presbytère. Le presbytère trouvé, ce logement pouvait être sous-loué jusqu'à la fin du bail au sieur Guyot, facteur enregistrant à la gare.

Plan de la maison BoistauxEn 1857 la commune envisageait l’acquisition de la maison avec jardin, propriété du Sieur Boistaux. Le financement était possible en vendant une pièce de terre de 17 ares, lieudit Pierre Bénite(place de l'église). Cette terre de mésoyage était cultivée par le Curé et l'instituteur et pouvait leur être remplacée par une autre parcelle proche de l'église. En décembre 1858 il était même envisagé de céder au futur acquéreur du terrain, la mitoyenneté du mur du cimetière, afin d'obtenir un prix plus avantageux. Finalement le terrain n’avait pas été vendu, gardé pour l'agrandissement du cimetière.

Le 27 juillet 1858 un secours de 1.500 francs avait été accordé par le gouvernement pour aider à payer l'acquisition d'un presbytère.

En 1866 la commune avait emprunté 4.500 francs à la caisse des dépôts au taux de 4 % pour l'achat de la maison Boistaux.

En 1875 des travaux avaient été effectués au presbytère, en 1883 on y avait fait une toiture neuve.

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter