Les délits dans les cultures

En octobre 1606 Claudin Prevost, fils du Maire de Cheminot et Jacob Geollier de Metz, avaient été condamnés à une amende de 100 sols messins, pour avoir pris du raisin en grande quantité dans les vignes du Sablon.

En 1682 les jardiniers se plaignaient de ce que les habitants de Metz et des villages voisins venaient cueillir les fruits et les légumes de leurs jardins. Les forestiers (garde-champêtre) qui trouvaient des personnes en train de grappiller dans les jardins, leur infligeaient 30 gros d'amende.

En 1734 la femme de Dominique Poinsignon cueillait du raisin qui n'était pas mûr dans la vigne voisine de la sienne. Le ban-garde l'ayant surprise, lui avait consigné sa bêche et sa hotte avec le raisin et des pêches cueillies chez le voisin.

Le 23 janvier 1748 à 8 heures du matin, Joseph Mathis, aidé de deux domestiques qui chargeaient du sable pris dans la sablonnière au Champapane, pour le compte du Sieur Michel de Metz, et le déchargeaient dans les bâtiments derrière le Palais à Metz, avaient reçu une amende de 10 livres.

Le 4 septembre 1753 Didier Chalie de Metz prenait du raisin dans les vignes Clos Grand Maire, dont il remplissait ses quatre poches. Il avait payé une amende de 3 sols pour tirer les conséquences de son acte.

Le 29 septembre 1753 François Montignon et son maître Monsieur Philippe qui traversaient la vigne de Dominique Renaux avaient pris plein de persil pour lequel ils avaient payé une amende de 20 sols.

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter