Rue Paille-Maille

Epairgnemaille, Paie-mail, Pairguemaille (14ème siècle) sont les noms anciens de cette rue.

Elle avait son entrée par la rue du Mail devenue ensuite rue Belle Isle pour se terminer à la rue Franconrue ou rue du Pontiffroy.

Sur une maison de la rue, une statue de la Vierge surmontait un tronc (cassé à la fin du 16ème siècle) nommé Palmaille, dans lequel les passants déposaient des offrandes.

Une fontaine dite Paille Maille (16ème siècle) existait sans qu’on en connaisse l’emplacement exact. Une place du même nom semble avoir existé au bout de la rue Belle Isle.

La porte (Apairgnemaille en 1318 ou Pairgnemaille) qui n’existe plus depuis longtemps, devait se trouver à proximité.

Au 18ème siècle elle comptait 10 maisons comprenant des écuries et la blanchisserie de la garnison, raison pour laquelle elle avait pris pendant environ une dizaine d’année, le nom de rue de la blanchisserie.

En 1936 on y trouvait un dépôt de charbons aux n° 1 à 3 et au n° 10 un commerce de fruits et légumes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter