Timbres à vendre

Une des obligations réservées aux écoliers était la vente de timbres antituberculeux ou autres. Chacun avait son carnet qu'il fallait arriver à vider entièrement. Pour les plus timides c'était presque mission impossible.

En sortant de l'école il fallait courir le plus rapidement pour arriver le premier, de préférence chez le voisinage qui n'osait pas toujours refuser l'achat d'un timbre à l'enfant des voisins. S'il y avait beaucoup d'enfants dans le quartier, ils ne pouvaient évidemment pas tous compter sur les voisins aussi gentils soient-ils.

Dans les années d'après-guerre les familles n'étaient pas riches et avaient d'autres préoccupations que cette achat forcé. Bien souvent l'enfant recevait une fin de non recevoir lorsqu'il se présentait.

La vente de timbres par les écoliers a continué pendant les décennies suivantes, la plupart du temps les parents prenant à leur charge l'achat du carnet de timbres.

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter