Rue Saint Chrodegand et rue du Graouilly

Le chemin du "cloître Saint Jean" large de cinq mètres, un sentier menant aux nombreux jardins, traversait le lieudit Croix Saint Jean. L'ancien sentier avait été coupé en deux lors de la construction de la rue Saint Livier.

Rue Saint ChrodegandDans la partie qui allait devenir la rue Saint Chrodegand, aucune construction n'existait encore vers 1850. Pendant la période de l'annexion la rue avait pris le nom de "an der friedenskapelle" et plusieurs maisons y avaient été construites. En 1936 les commerces existants étaient au n° 1 une épicerie et au n° 21 le marchand de charbons Rohr.

Dans l'autre partie du chemin, en 1811 seule une maison avec une porte et deux fenêtres, était située au lieudit "Le petit Château" dans l'actuelle rue du Graouilly. La maison qui avait été reconstruite vers 1850, avait appartenu vers 1900 à la famille Legens. Vers 1840 une deuxième maison en planches avait été construite à proximité.

Pendant la période de l'annexion la rue du Graouilly s'appelait Lehrstrasse et seules quelques maisons s'y trouvaient. Lors de l'été 1921 il avait été constaté que la rue était pleine d'ornières. En 1923 projet de construction d'un urinoir sur un terrain communal, au coin de la rue du Graouilly et de la rue Saint Livier.

Le 12 avril 1935 le conseil municipal avait décidé d'acquérir la propriété de la veuve Legens environ 44 ares de terrain avec les bâtiments, en vue de l'aménagement de la nouvelle rue Paul Diacre. Le 1er mai 1936 le tronçon entre la rue Paul Diacre et la rue aux Arènes était achevé.

En 1936 se trouvaient n° 10 une blanchisseuse, n° 16 l'agence postale du Sablon, n° 20 l'école protestante. Après guerre au n° 2 un salon de coiffure "Vera" avait rouvert le 10 juillet 1945.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter