La rue Saint Pierre

Commençant à la Maison Brûlée, [1] la rue Saint Pierre aboutit à la maison de Tivoly qui porte le millésime 1695 et aurait été une ancienne ferme de l'Abbaye Saint-Clément. [2] Elle traverse les lieux-dits Beaudoins, Maison Blanche, Paradis, l'ail Rose, Videbourse, Grand Désir, les Ilottes. Elle avait pour nom Chemin de Magny à Metz.

Le 22 août 1761 il est ordonné à tous les habitants de nettoyer dans la huitaine, les fossés qui sont autour de leur terrain pour faciliter l'écoulement des eaux, à raison de trois sols d'amende pour chaque toise de fossés non nettoyés.

Le 14 août 1767 les habitants demandent un endroit pour déposer leurs immondices. Le lieudit Paradis qui n'appartient à personne pourrait convenir à condition de ne les déposer que sur les pentes du chemin [3] qui seront désignées, du côté de la ville.

En mai 1784 les fossés n'ayant pas été curés sur une longueur de 10 toises, le chemin est dégradé sur toute la largeur et les voitures ainsi que les piétons s'y embourbent. Construire un pont et relever la chaussée apporterait une amélioration à cette situation. Il existe également deux fumiers, et des décombres amoncelés. Pour rendre cette voie praticable, il faudrait jeter ces décombres au milieu du chemin.

Deux ans plus tard, le maire est invité à visiter le chemin, afin d'en constater le mauvais état. Deux fumiers déposés presque au milieu du chemin, provenant des immondices de la ville, infestent le voisinage par leur puanteur. Le maire refuse de se déplacer, craignant les ressentiments, menaces et voies de fait des habitants.

En 1811 le chemin passe dans des terres de mesoyages et quelques vignes se trouvent à l'emplacement de la cité Manceron actuelle. Seules deux maisons habitées se situent à gauche en venant de Metz. De l'autre côté du chemin se trouvent neuf maisons.

En 1812 le recensement des chemins indique que le chemin dit de Magny a une largeur variant d’environ 5 à 8 mètres selon les endroits, entre les bornes anciennement plantées, y compris les fossés.

Le 9 mai 1825 la commune demande au préfet que soit autorisée la reconstruction d'une arche qui se trouve écroulée, ce qui empêche le libre passage et l'écoulement des eaux. Urgent et immédiatement nécessaire.

Dénommé ancien chemin de Magny sur le plan cadastral de 1847, il n'y a toujours que 20 maisons, sept à droite en venant de Metz et treize à gauche dont un cabaret comportant onze ouvertures. S’y trouve aussi la nouvelle école proche du presbytère actuel.

En 1867 le dépôt de fumier dont les émanations pestilentielles nuisent à la santé publique, est toujours présent le long du chemin où se trouvent quelques maisons d'habitations.

En 1914 dans la rue qui se nomme à présent Kirchstrasse [4], on décompte environ 70 maisons. Vingt ans plus tard et vingt maisons supplémentaires la rue a pris le nom de rue Saint Pierre.

Le trafic commençant à se développer vers 1900 dans des rues trop étroites, il devient nécessaire d'élargir les chemins. Lorsque les anciennes rues sont transformées, la ville perçoit des taxes. En 1923 les riverains contestent, disant qu'une taxe n'est redevable que lorsqu'une rue neuve traverse des terrains vagues, permettant la création de places à bâtir. Les vieilles rues sont alors libérées de la taxe et c'est ainsi qu'est exonérée la rue Saint Pierre.

DiemertDifférents commerces se sont installés, en voici la liste en 1936 : n° 15 la cordonnerie Saint Pierre, n° 17 un boucher- charcutier et le café d’Alsace, n° 19 une boulangerie, n° 21 Lorraine rapide un transporteur et une menuiserie, n° 23 un coiffeur, n° 25 bis une crèmerie et le café de la Paix, n° 51 les charbons Pierrard, n° 57 un cordonnier, n° 71 un épicier, n° 79 le commissariat de police, n° 119 une épicerie. n° 2 un coiffeur, n° 16 un épicier, n° 18 les coopérateurs, n° 20 une boucherie-charcuterie et les Ecos, n° 28 une épicerie mercerie et un cordonnier, n° 104 une laiterie, n° 106 une boucherie –charcuterie, n° 114 le couvent Sainte Chrétienne.

Rue Saint Pierre Préparation de la fresque Fresque face au commissariat
Rue Saint Pierre


Notes

[1] passage du Sablon

[2] Couvent Sainte Chrétienne

[3] rue Saint Pierre

[4] rue de l'église

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Clem

Bonjour, pouvez vous m’en dire plus svp sur la cité Manceron? Par qui & pour quoi à t’elle été construite? Merci & bravo pour ces balades!!!!

Clem samedi, 25 mai 2019 - 01:34
didine57
:-) jaime bien aprendre d truc ur ma rue! ( rue st pieere e
didine57 vendredi, 1 décembre 2006 - 12:53
Michele

Inadmissible de confondre une cerise avec une église. Merci de me le rappeler.

Michele samedi, 25 novembre 2006 - 15:46
temestha

Kirschstrasse = rue de la cerise rue de l'église: Kirchstrasse

temestha vendredi, 24 novembre 2006 - 13:04

counter