Injures et menaces

Le 19 septembre 1656, Jean le Bouchy, officier au spirituel et temporel de Sainte Ruffine, dit que la nommée Elisabeth a conçu depuis quelques temps dans son imagination, de vouloir noircir l'honneur et la bonne réputation tant de Jean que de sa famille.

Elle voulait faire croire à quantité d'honnêtes personnes de la ville de Metz, particulièrement à ceux du quartier du Pont des Morts, que Jean était un méchant homme, un larron et qu'elle le ferait prendre prisonnier par des parents et amis qu'elle a au Luxembourg. Elle ajoutait qu'elle mettrait des cornets de poudre derrière sa porte pour le brûler.

Jean demande réparation et que ladite Elisabeth soit condamnée à comparaître en place publique au son de la cloche, pour déclarer par sa bouche puante, qu'elle a proféré d'infâmes injures et menaces et qu'elle lui demande pardon.

Elisabeth fut condamnée à une simple amende.

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter