Noisseville

Au XVIII° siècle suite à une épidémie de dysenterie, l’emploi de quantités de langes qu’on faisait sécher dehors, a donné le surnom suivant aux habitants : Les lurèles = les langes. On les surnommait également les sales fesses de Noisseville. Les laveuses formaient une petite corporation locale.

En mars 1870 il n’y a qu’une seule source située dans le village à l’emplacement de la fontaine projetée. Le débit est de 5 litres par minute, quantité suffisante pour les besoins de la localité. Le niveau est toujours trop bas pour donner une fontaine jaillissante au point où elle doit être établie, mais on élève les eaux au moyen d’une pompe.

L’église romane Saint-Etienne a été refaite en 1850. Le choeur date du début du XIII° siècle. La nef est couverte d’une charpente en chêne. Le 3 février 1990 une violente tempête a renversé le clocher de l’église qui s’est fiché en terre comme une flèche renversée, au milieu du cimetière.

Les dégâts après la tempête Les dégâts après la tempête

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Ce billet n'a pas de commentaires


counter