Brasserie Amos

Dans les années 1940 les réfrigérateurs n’existaient pas mais certaines familles possédaient une glacière qu’il fallait approvisionner tous les deux ou trois jours en glace.

Pour ce faire on se rendait en vélo à la Brasserie AMOS chercher un pain de glace d’une vingtaine de kilos que l’on cassait en deux et dont on attachait solidement les morceaux très glissants sur le porte-bagages.

Revenu rapidement à la maison la glace était mise immédiatement dans la glacière pour rafraîchir les aliments qu’elle contenait.

Ce billet n'a pas de commentaires

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D


counter