La guerre d'Algérie - Au menu : du sanglier !!!

Le repas des troupes avec ou sans sanglier Le barrage électrifié le long de la frontière tunisienne ne servait pas seulement à empêcher l’ennemi de rentrer en Algérie, mais aussi à améliorer l’ordinaire des troupes.

Il faut savoir que le secteur était saturé de sangliers. Lors de la vérification matinale du réseau électrifié, la patrouille signalait la présence à tel endroit d’un sanglier (parfois plusieurs) électrocuté qu’une autre patouille allait chercher en 4x4.

Ainsi avait-on au menu du sanglier trois, quatre ou cinq fois par semaine.

Le sanglier c'est bon, mais trop c’est trop.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-D :-( :-C 8-) :-o ;-( 8-O :-D

Fil des commentaires de ce billet

Michèle

Merci pour la photo du sanglier. Depuis tout ce temps il doit être bien digéré. ;-)

Michèle lundi, 7 mars 2016 - 17:54
GABRIEL yves

''Je possède une photo, prise à Laverdure (Mechrouha), où on me voit dépecé un sanglier qui à été électrocuté dans le réseau de barbelés longeant la voie ferrée Souk-Ahras à Bône. Ensuite nous avons quitté Laverdure pour aller sur le territoire de Aîn Zana. Le 14 juillet 1959 nous sommes allés aider nos collègues lors de l'attaque du camp de Aîn Zana.
Si vous êtes intéressé, merci de me contacter.
Cordialement ''

ALGERIE__Laverdure_-___Sanglier.jpg
 

 

 

 

 

 

GABRIEL yves mercredi, 2 mars 2016 - 20:02
Steyer

Du sanglier , on en as bouffer pas mal a Ain Zaza , de janvier 62 , jusqu'a la destruction du poste avancé , et apres repli en diferentes etapes , de ferme en ferme , pour prendre le train avec tout le régiment pour Aumale , j'ai été démobilisé en octobre 62 ,

Steyer samedi, 15 mars 2008 - 01:25

counter