Saint Laurent

On trouvait déjà une mention de Saint Laurent en 980. L’église avait été cédée en 1090 à l'abbaye Saint Clément et en 1177 c'était Saint Vincent qui en avait pris possession. Un accord était intervenu vers 1190 entre Saint Vincent et Saint Laurent au sujet des cierges offerts à l'autel de ce saint le jour de la Saint Laurent. Le 27 juin 1429 Saint Vincent avait laissé à cens

27 déc. 2004 michele

Saint André

Prieuré incorporé à l'Abbaye Saint Clément avec la permission d'y accueillir des moines. En 1444 les habitations avaient été incendiées, mais l'église épargnée avait finalement été détruite en 1552. Située un peu en arrière de la croix Saint André dans la rue du même nom.

27 déc. 2004 michele

Saint Jean Baptiste

L'église servait de paroisse pour les habitants du ban Saint Clément et de baptistère public. En 1552 elle avait subi le même sort que les autres églises. Vers 1634 il en restait un monticule de décombres, sous lesquels on découvrait de très grands squelettes humains. Elle était située approximativement à l'emplacement du couvent Sainte Chrétienne.

26 déc. 2004 michele

Les Saints Apôtres - Saint Arnould

D'après la légende, l'Abbaye avait porté jusqu'en 715 le nom de l'église des Saints Apôtres. En 717 elle avait pris le nom de Saint Arnould, en raison des reliques du Saint, déposées vers 641. Elle avait été détruite par les Huns et reconstruite au même emplacement. Nouvelle reconstruction au X° siècle, puis en 1049 consécration d'une église plus grandiose qui avait ensuite

26 déc. 2004 michele

Saint Félix - Saint Clément

Une crypte avait été construite pour abriter la dépouille mortelle de Saint Clément et de ses deux compagnons, arrivés à Metz avec lui. Un premier oratoire qui avait pris le nom de Saint Félix, avait été construit au-dessus de celle-ci. Au VIIème siècle une nouvelle église aurait été construite sur les deux déjà existantes, ce qui donnait une église à trois étages. En 936 le

26 déc. 2004 michele

Saint Pierre aux Champs

En 1093 Saint Pierre avait été reconstruit avec des pierres moulurées plus au sud de l'amphithéâtre dans les jardins de Saint Pierre. Le grand jubilé de Rome permettait d'obtenir la rémission de tous ses péchés. La même rémission était accordée à tous ceux qui se rendaient deux fois par semaine à Saint Pierre aux Champs, le mercredi et le vendredi, pendant un an. L'église avait

26 déc. 2004 michele

Saint Pierre aux Arènes

Représentation de Saint Clément et du Graouilly dans les Arènes

Situé dans l'amphithéâtre, le premier oratoire chrétien aurait été placé dans les cavernes ou couloirs qui passaient sous les spectateurs. L'oratoire avait probablement été saccagé par les Huns en 451, mais avait à nouveau existé au IX° siècle, attesté par la liste stationnale. Au XI° siècle il servant toujours d'église stationnale, il semblait presque abandonné. L'évêque

26 déc. 2004 michele

counter