La bataille de la Marne

Senlis

Dans l'immense champ de bataille, début septembre 1914, Senlis détruit par des bombes incendiaires était en ruine. A Lagny, par mesure défensive, les français avaient fait sauter le pont de pierre et le pont de fer sur la Marne à l'approche de l'envahisseur. Le génie avait provisoirement établi un pont de bateaux en remplacement des ponts détruits. Venant de la direction de

23 avr. 2014 michele

Rue de l'abbé Risse

De la rue des Murs à la place Sainte Croix. Autrefois nommée rue de la Fonderie en raison de l'ancienne fonderie de canons de la ville. En 1518 achat par la ville d'une grange située près des Cordeliers afin de la transformer en fonderie pour y refondre les vieilles lombardes. En 1799 cette fonderie avait été transférée près de la porte Saint Thiébault. L'hôtel de Malte, qui

17 avr. 2014 michele

Offensive allemande vers Paris

IMGP6356.JPG

Au début de la guerre le plan formé par les allemands était de descendre depuis la Belgique par la vallée de l'Oise, pour entrer de force à Paris. Le nord de la France était envahi par les troupes allemandes. Près du coron de Douchy les allemands se préparaient à fusiller des mineurs sous le prétexte que ceux-ci avaient tiré sur eux au cours d'un engagement qui venait d'avoir

08 avr. 2014 michele

Sablon - Centenaire du rattachement

sablon8_-_8.jpg

Ce premier avril 2014 et ce n'est pas un poisson d'avril il y a juste cent ans que la commune du Sablon a été rattachée à la ville de Metz Cliquer pour voir les tractations de l'époque Avant le rattachement le nombre d'habitants du Sablon était de 10.720 personnes, le maire de la commune étant un allemand le Docteur Rech. Le Sablon, contrairement à aujourd'hui, n'était pas un

01 avr. 2014 michele

Les trains sanitaires

devant le train sanitaire

L'évacuation des blessés de guerre se faisait par trains sanitaires pour les grands blessés nécessitant beaucoup de précautions et par trains ordinaires pour les blessés moins graves. Les trains sanitaires étaient de vrais hôpitaux roulants de 23 wagons, un wagons pour la chirurgie, 16 wagons pour les blessés, (8 lits par wagon soit 128 blessés par train). Un wagon était

30 mar. 2014 michele

Rue de la Glacière

Cette rue qui bordait l'ancien mur d'enceinte, communiquait du haut de l'église Sainte Ségolène à la rue des Murs. Au moyen âge il existait à Metz la bonne ruelle des Fevres (en bonne ruelle actuellement) et la rue des Feivres ou Febvres (serruriers) sur le Mur, l'actuelle rue de la Glacière. Les fortifications (le mur) semblent avoir disparu au XIIIème siècle. Un acte de1297

23 mar. 2014 michele

counter