La rue de la Grève

Cette rue donnant dans la rue du pont de la Grève était située dans le prolongement face à la rue du Champé. En décembre 1905 sur l’emplacement de l’ancien magasin à poudre et d’un dépôt de ferraille sur un terrain contigu, ouverture d’une rue appelée rue de la grève, dans le prolongement de la rue du Champé.

La Grève

La place de Grève était entourée par deux murailles, l’une du pont de la (Basse Seille actuelle rue des Tanneurs), longeant les rues du Pont de Grève, de l’épaisse Muraille et Mabille jusqu’à la poterne de Dame Colette située face à la rue Saint Eucaire, l’autre muraille du moulin de la Basse Seille en longeant la Seille jusqu’à la rue Saint Eucaire. En 1373 création de la

06 oct. 2018 michele

Rue de l’épaisse Muraille

Cette rue allait de la rue du pont de la Grève à la rue Mabille. Elle avait été ainsi nommée parce qu’elle longeait la muraille qui clôturait la place de Grève. L’ancienne maison dite au Lièvre située derrière le chœur de l’église des Minimes aboutissait à la rue de l’épaisse Muraille. Une maison de la rue avait été détruite en 1830 par un incendie. Vers 1850 sur l’emplacement

26 sept. 2018 michele

Découverte de squelettes place Saint Livier en septembre 2018

Lors de la construction de la rue Paul Diacre vers 1935 plusieurs sarcophages avaient été trouvés entre les rues aux arènes et Grégoire de Tours, dont certains intacts avec le squelette à l’intérieur. Plusieurs sarcophages sont restés enfuis dans le sol. Concernant la rue Grégoire de Tours qui n’était qu’un simple sentier en 1847, il longeait en 1920 la place Saint Livier dans

15 sept. 2018 michele

Rue Mabille

Cette rue allait de la rue Saint Eucaire à la rue de l’épaisse Muraille en longeant l’ancien mur d’enceinte. Déjà citée en 1375 sous le nom de ruelle. Le 8 octobre 1496 Jehan de la Baire, vigneron, demeurant dans cette rue était mort asphyxié dans une cuve en foulant du raisin. Une petite place se trouvait en 1610 à l’angle de la rue derrière l’église Saint Eucaire près de la

01 sept. 2018 michele

Rue des Minimes

En 1738 une maison était située à l’angle de la rue des Allemands et de la ruelle des Minimes. Une grange se trouvait dans la rue neuve allant de la rue des Allemands à celle de Champel. Sur un plan de 1791 elle était dénommée rue de la Hache dont elle était la continuation. En septembre 1890 redevenue rue des Minimes, deux vieilles maisons inhabitables obstruant l'entrée du

11 août 2018 michele

counter