Rue de la Hache

Cette rue communiquait de la rue des Allemands avec la rue Mazelle, en face du bâtiment des Antonistes. Une petite maison à l’angle de la rue des Allemands avait été démolie en 1748 pour élargir le carrefour. Après la création de la rue de la Grande Armée, la rue de la Hache qui n’était qu’une ruelle, avait été créée en 1808 sur le terrain des Antonistes, en communication

Rue de la Grande Armée

PT-1gdeArmée1922 - 1-900x675.jpg

Elle avait été créée en 1807 pour établir une communication directe entre la rue de la Hache et la place Saint Simplice sous la dénomination de rue des Antonistes. La nouvelle rue avait été percée sur l’emplacement du couvent des Antonistes situé face à la rue de la Hache, qui s’y étaient installés en 1670 jusqu’en 1778. Auparavant cette maison de la rue Mazelle avait appartenu

08 mai 2018 michele

Anciennes mesures messines

Les anciennes mesures n’étaient pas toutes les mêmes selon les régions. Mesures de longueur - La lieue commune était de 4444 mètres ou 2280 toises. - La perche des eaux et forêts, 28 pieds ou 7,1465 mètres - La verge mesurait 9 pieds et 2 pouces ou 2,9235 mètres. - La toise de Lorraine 1,675 mètre - celle de Paris 6 pieds ou 1,9404 mètre. - L’aune de Metz 0,675 mètre - celle de

02 mai 2018 michele

Le pont d’Iena

Le pont d’Iena aussi nommé pont des Antonistes, avait été construit sur la Seille en 1806 permettant la communication directe entre la rue de la Grande Armée et la place Saint Simplice. Auparavant pour se rendre de la rue Mazelle à la place Saint Simplice le cheminement se faisait par la ruelle et le pont du Poncet qui communiquait avec la rue de la Monnaie puis longeait le

27 avr. 2018 michele

Rue Agathe

Cette petite rue était située entre la rue Mazelle et la rue des Cherriers. Elle ne comportait que trois maisons qui furent abattues en 1747 pour créer la place des Charrons. Les maisons démolies, la rue n’existait plus.

09 avr. 2018 michele

Place des Charrons

PT-6-16charrons 1913 - 9-900x675.jpg

Anciennement une petite rue appelée rue des Cherriez, qui se situait entre la rue Mazelle et la Seille (la future rue Haute Seille) face au pont de la Seille. Cette rue très passagère était bordée de huit petites maisons pour la plupart de construction ancienne. Bertrand le Hungre le notaire (l’aman) habitait en 1416 en la rue des Cherrey. L’orthographe variait au cours des

04 avr. 2018 michele

counter