La guerre de 1870 autour de Metz - Suite et fin 10

Après la capitulation Par le médecin militaire 2 novembre me sentant un peu mieux je viens faire un tour à Metz pour prendre des nouvelles. Nombreux changements. Les communications avec le comité central étant regardés comme impossibles notre dissolution a été prononcée. Chacun s’en ira où et comme il voudra. Plusieurs sont déjà partis se dirigeant à cheval sur Thionville et la

La guerre de 1870 autour de Metz - Suite 9

La capitulation de Metz Octobre 1870 Notes officielles 26 octobre Rapport au médecin major sur l’infirmerie de la réserve d’artillerie. L’infirmerie ayant été donné ce matin par nous au maréchal commandant en chef, les malades qui tous étaient en meilleur état ont été renvoyés à leur batterie. Il y a eu en tout dans les 5 batteries, dix neuf hommes exemptés la plupart pour

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 8

Du 20 au 31 octobre Capitulation de Metz Vécue par un médecin 21 octobre Les prussiens mettront dit-on le chemin de fer à la disposition des blessés. Lefort se propose de demander pour nous, aux prussiens, un sauf conduit pour Paris. A l’ambulance on s’occupe de vider les lieux, on a fait partir ce matin 40 malades convalescents. 22 octobre ce qui parait militer assez

08 avr. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 7

Du 10 au 20 octobre Récit du médecin 11 octobre il y a eu hier grand conseil de guerre chez Bazaine, tous les généraux avaient été mandés presque à l’improviste. Quelque communication importante a été faite ou quelque décision grave a été prise, on n’en sait encore rien. On confirme la nouvelle de la victoire à Etampes le 19 septembre, mais rien n’est encore officiel. L’abbé

24 mar. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 6

Du 1er au 10 octobre Récit du médecin 1er octobre le restaurateur Pagel refuse de nous héberger plus longtemps à crédit, notre dîner de ce soir sera le dernier. Quoique cette maison soit une horrible gargote et qu’elle me laisse peu de regrets, le fait n’en conserve pas moins une triste signification. L’étendard me mène voir un enfant atteint aussi de fièvre typhoïde. Les

14 mar. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 5

Du 20 septembre au 30 septembre Signé par le général de Berckheim 26 septembre à partir d’aujourd’hui, les deux pontonniers et la nacelle qui font le service à hauteur de la batterie de la Grange aux Dames, sont mis sous les ordres de l’officier de garde. C’est à cet officier que l’on s’adressera pour obtenir le passage de la rivière. Il veillera en outre à ce que la nacelle

05 mar. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 4

Du 10 septembre au 20 septembre Signé par le général Henry 13 septembre à dater du 14 septembre le taux de la ration de fourrage distribuée sera réduit ainsi : avoine 2 kg, de foin 1 kg, de son 0,5kg: soit un total de 3 kg pour les chevaux d’artillerie, les officiers et la troupe. Le blé sera employé à la nourriture des chevaux, en le mélangeant tant que ce sera possible, soit

20 fév. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - Suite 3

Du 1er septembre au 10 septembre Récit (du vécu) par le médecin militaire 1er septembre Entendant la canonnade de grand matin, nous arrivons en poussant nos chevaux et trouvons la bataille engagée sur toute la ligne dans les positions que nous avons gagné la veille. Lefort, Liegeois et les autres ont dû quitter la maison qu’ils occupaient parce qu’elle s’est trouvée au milieu

08 fév. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 2

Du 21 au 31 août par le maire de Plappeville 23 août - note officielle La portion des glacis de Metz affectée au 6ème corps pour se procurer du bois au moyen des abattis du génie, est celle qui s’étend depuis la lunette située en face de l’église Saint Simon, dont on aperçoit la tour en dedans de l’enceinte, jusqu’à la porte de Thionville et au-delà. Un bureau de distribution,

28 janv. 2020 michele

La guerre de 1870 autour de Metz - suite 1

Du 11 au 20 août par le maire de Plappeville Dans le fort, à la date du 15 août, il y avait 30 pièces en batterie, puis à la fin du mois de septembre, 84 pièces presque toutes du calibre de 24. A cette date il n’y avait pas le moindre approvisionnement ni en poudre ni en munitions. Le lieutenant colonel n’avait reçu aucun renseignement sur la situation de ces batteries. Le

19 janv. 2020 michele

counter